Navigation – Plan du site
Enseignements organisés par les centres de recherche de l’EHESS

CRH-CARE – Centre d’anthropologie religieuse européenne

Pierre-Antoine Fabre
p. 635-636

Texte intégral

Pierre-Antoine Fabre, directeur d’études

Corps saints, martyrs et temps de l’histoire

1Le séminaire de cette année accompagnait la nouvelle enquête du Centre sur la diffusion mondiale des corps saints des catacombes (XVIe-XIXe siècle) et voulait aider à construire la confrontation et le dialogue, d’une part de la propagation des reliques romaines et des sources qui en témoignent, et d’autre part des cultes régionaux et locaux. Le séminaire a invité ses auditeurs à participer à l’élaboration du volume, en préparation au CARE, qui conclut cette vaste enquête. Il a tenté de montrer comment cette enquête avait évolué pour découvrir de nouveaux terrains : en partant de l’hypothèse, finalement relativement peu fructueuse, de la construction d’un rayonnement en étoile de Rome par ses reliques dans l’espace de la chrétienté, elle a finalement fait apparaître la pluralité des « gisements » de reliques dans l’espace chrétien et une situation de concurrence dans laquelle Rome cherche une position d’hégémonie qu’elle ne trouve jamais tout à fait (d’où l’échec relatif de la première hypothèse, pour des raisons de sources qui sont aussi des raisons essentielles au problème lui-même) ; elle a également montré des compositions constantes des saintetés et sacralités locales et romaines, jouant l’accueil local d’un saint romain contre l’accueil d’un saint local dans le martyrologe romain, etc. ; elle a enfin révélé la dimension romaine locale de l’entreprise d’extraction, dans une rivalité entre la Rome communale et la Rome papale, et avec la place des intermédiaires romains dans la circulation des reliques. Le séminaire a ainsi tenté de démontrer, par l’exemple, comment une enquête collective multipliant les points de vue sur son objet pouvait en redéployer la forme et la signification. Il faut donc citer tous les participants, principalement membres du CARE ou associés à lui, de cette expérience pédagogique et scientifique originale : Stéphane Baciocchi, Anne Bonzon, Philippe Boutry, Isabelle Brian, Albrecht Burkardt, Annick Delfosse, Marie-Élizabeth Ducreux, Pierre Antoine Fabre, Massimiliano Ghilardi, Dominique Julia, Jean-Marc Ticchi, Éric Rebillard, Cécile Vincent-Cassy, Mickael Wilmart.

2Le séminaire a par ailleurs accueilli André Mary pour un exposé sur « Les Formes élémentaires de la vie religieuse de Durkheim au regard de l’anthropologie contemporaine : retour sur les “choses sacrées” ». Ce séminaire introduisait l’année de la célébration du centenaire des Formes et offrait un contre-point intéressant aux « reliques sacrées ». Anne Bonzon a présenté ses travaux en cours, conduits dans le cadre d’une délégation au CNRS accueillie au CARE, sur le rôle des ecclésiastiques dans l’arbitrage des conflits civils, avec une réflexion très riche sur l’objet de la recherche dans sa difficulté : l’arbitrage se nourrit d’un savoir (par la confession en particulier) dont le prêtre ne peut faire état, et qui n’apparaît donc pas ou peu dans les sources. David Armando, enfin, est venu présenter ses recherches sur le Saint-Office romain à l’âge de la Restauration et la question du magnétisme animal.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre-Antoine Fabre, « CRH-CARE – Centre d’anthropologie religieuse européenne », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 635-636.

Référence électronique

Pierre-Antoine Fabre, « CRH-CARE – Centre d’anthropologie religieuse européenne », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 22 juillet 2017. URL : http://annuaire-ehess.revues.org/22167

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • Revues.org