Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Signes, formes, représentations

Anthropologie du visuel

Georges Didi-Huberman
p. 489-492

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Georges Didi-Huberman, maître de conférences

Peuples exposés

1Nous n’avons pas véritablement, cette année, tenu la promesse du titre annoncé. Nous voulions, au départ, continuer une recherche entreprise depuis plusieurs années sur le thème des lamentations, et commencer d’en donner une analyse où la dimension politique de la représentation aurait été mise au jour. Mais cette question appelait d’abord une sorte de relecture épistémologique des discours sur la représentation (qu’elle soit « figuration » ou « mandat »), relecture qui correspond à ce que nous avions dégagé, l’an dernier, de la pratique de l’atlas chez Aby Warburg. Alors nous avons exploré cette question à la lumière d’une histoire des discours sur l’image après Warburg : en premier lieu, nous avons analysé la façon dont, dans les années trente, des auteurs tels que Georges Bataille et Carl Einstein auront pu mener une critique politique de l’économie de l’art (et des discours tenus sur lui), Notre « cas » central aura été le numéro spécial consacré en 1930 par la revue Documents à Picasso, ainsi que les discours successifs tenus sur lui, notamment à l’époque du Collège de sociologie (qui a été, également, l’époque de la guerre d’Espagne) et au-delà.

2Suivant la chronologie de près, nous avons alors questionné la politisation du discours sur l’art chez Carl Einstein, Walter Benjamin et, bientôt, André Malraux. Celui-ci nous a retenu jusqu’à la fin de l’année, puisque nous avons tenté une description philosophique de son trajet, depuis les grands discours politico-culturels des années trente jusqu’au Musée imaginaire (1947) pour finir vers cette métaphysique de l’art tentée plus tard dans La Métamorphose des dieux (des années 1950 aux années 1970), On s’est particulièrement intéressé, chez tous ces auteurs, à ce que l’on pourrait appeler, selon l’expression de Maurice Merleau-Ponty, les « aventures de la dialectique », et l’on a plaidé pour une véritable dialectisation du domaine esthétique, comme en témoigne exemplairement – à nos yeux – l’essai filmique mené avec, puis contre, l’esthétique de Malraux, par Chris Marker et Alain Resnais dans Les Statues meurent aussi.

Publications

  • Atlas ou le gai savoir inquiet. L’œil de l’histoire, 3, Paris, Éditions de Minuit, 2011.
  • Écorces, Paris, Éditions de Minuit, 2011.
  • « Lugar a su pesar (fragmentos) », trad. M. D. Aguilera, Miroslaw Balka. Ctrl, Madrid-Silos, Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía-Abadia de Santa Domingo de Silos, 2011, p. 51-71.
  • « The place in spite of oneself, in spite of itself (Fragments) », trad. S. Lillis, Miroslaw Balka. Ctrl, Madrid-Silos, Museo Nacional Centra de Arte Reina Sofía-Abadia de Santa Domingo de Silos, 2011, p. 51-71.
  • « Rimontare il mondo », trad. Dario Cecchi, Alla fine delle cose. Contributi a una storia critica delle immagini, sous la dir. de Daniele Guastini, Dario Cecchi et Alessandra Campo, Florence, VoLo Publisher-Usher Arte, 2011, p. 191-199.
  • « Survivance des lucioles » [en japonais], trad. Hashimoto Kazumichi, Photographer’s Gallery Press, n° 10, 2011, p. 8-17.
  • « L’image brûle » (en japonais], trad. Hashimoto Kazumichi, Photographer’s Gallery Press, n° 10, 2011, p. 18-37.
  • « An interview with Georges Didi-Huberman » [avec Hashimoto Kazumichi] [en japonais et en anglais], Photographer’s Gallery Press, n° 10, 2011, p. 39-60.
  • « Éloge de la table, ou la scène hétérotopique », Pavillon, une revue de scénographie/scénologie, n° 3, 2011, p. 58-72.
  • « Salvare il popolo », trad. V. Cacace, La Repubblica, 2 novembre 2011, p. 56-57.
  • « Neu zeigen, schneiden erkennen (remontrer, remonter, reconnaître) », trad. V. von Wroblewsky, Zeigen. Dimensionen einer Grundtätigkeit, sous la dir. R. Schmidt, W.-M. Stock et J. Volbers, Weilerswist, Velbrück Wissenschaft, 2011, p. 129-142.
  • « Coisa pública, coisa dos povos, coisa plural », trad. João Pedro Cachopo, A República por Vir. Arte, Política e Pensamento para o Século XXI, sous la dir. R. Silva, Lisbonne, Fundaçâo Calouste Gulbenkian, 2011, p. 39-70.
  • « Petites boîtes de lecture, pour voir », dans Devant les images. Penser l’art et l’histoire avec Georges Didi-Huberman, sous la dir. Thierry Davila et Pierre Sauvanet, Dijon, Presses du Réel, 2011, p. 41-68.
  • « Themader Kunst : Die Welt ist aus den Fugen » suivi de « Georges Didi-Huberman im Gespräch mit Michael Diers », trad. C. Hippe, Bild und Bildkünste bei Brecht (Brecht-Tage 2010), sous la dir. de C. Hippe, Berlin, Matthes & Seitz, 2011, p. 137-157.
  • « Atlas Mnemosyne jako montaz », trad. T. Swoboda, Konteksty, nos 2-3, 2011 (« Aby Warburg nasz blizni. Antropologia i historia sztuki. Atlas Mnemosyne »), p. 143-147.
  • « Dispersion, montage, dialectique », dans Weltenbilder, sous la dir. de Nanni Baltzer et Wolfgang F. Kersten, Berlin, Berlin Akademie Verlag, 2011, p. 135-151.
  • « Opening the camps, closing the eyes : Image, history, readibility », trad. K. Tidmarsh, Concentrationary Cinema : Aesthetics as Political Resistance in Alain Resnais’s Night and Fog (1955), sous la dir. Griselda Pollock et Max Silverman, New York-Oxford, Berghahn Books, 2011, p. 84-125.
  • « Arenas ou les solitudes spatiales », dans Danser sa vie. Écrits sur la danse, sous la dir. de Christine Macel et Emma Lavigne, Paris, Éditions du Centre Pompidou, 2011, p. 231-235.
  • « Warburg’s haunted house », trad. S. Lillis, Common Knowledge, XVIII, 2012, n° 1 (« The Warburg institute : A special issue on the library and its readers »), p. 50-78.
  • « Das Imaginäre Museum des André Malraux oder die Re-Montage der Bilder », trad. M. Kupczyk, Lerchenfeld. Newsletter der Hochschule für bildende Künste Hamburg, n° 13, 2012, p. 20-31.
  • « Spostiamo le barricate ogni volta più in là », trad. I. Mattazzi, II Manifesta, XLII, n° 37, 14 février 2012, p. 1 et 10.
  • « Dall’Ade all’Italsider. Conversazione con Ugo M. Olivieri », Alfabeta 2 – Supplemento libri, n° 16, février 2012, p. 11.
  • « Vemos o telejornal à mesma hora é comportarmo-nos como na Idad Média. Entrevista por Tiago Bartolomeu Costa », Pùblico, 15 mars 2012, p. 28-29.
  • « Piecing together the ordre of things », trad. S. Lillis, Sigune Hamann : Wave, Londres, Wellcome Collection-Camberwell Press, 2012, p. 15.
  • « Les replis de Simon Hantai », Déplacer déplier découvrir. La peinture en actes, 1960-1999, Lille, musée d’Art moderne, d’art contemporain et d’art brut, 2012, p. 46-48.
  • « Hepatische Empathie : Die Affinitât des Inkommensurablen nach Aby Warburg », trad. M. Sedlaczek, Trivium, 2012, mis en ligne le 30 mars 2012 : http://trivium.revues.org/​4179. Consulté le 18 avril 2012.
  • « Hors-je », Code couleur, n° 13, 2012, p. 26-29.
  • « L’immagine inquieta : una conversazione con Georges Didi-Huberman » [interview par Isabella Mattazzi], Doppiozero, 2012 [revue en ligne].
  • « Near and distant : the face, its imprint, and its place of appearance », trad. Jeanette Kohl et Dominic Olariu, Kritische Berichte, XL, n° 1, 2012, (« En face. Seven essays on the human face »), p. 54-69.
  • « Ein Bild wiedergeben », trad. M. Sedlaczek, Bild gegen bild – Image counter image, sous la dir. de P. Dander et J. Lorz, Munich-Cologne, Haus der Kunst-Verlag der Buchhandlung Walther König, 2012, p. 72-94.
  • « Returning an image », trad. S. Lillis, Bild gegen bild – Image counter image, op. cit., p. 73-95.
  • « Méthode. Caresse », Tétanie de l’épars, n° 5, 2012.
  • « Préface. Savoir-mouvement (l’homme qui parlait aux papillons) », dans Aby Warburg et l’image en mouvement, sous la dir. de Philippe-Alain Michaud, éd. revue, corrigée et augmentée, Macula, 2012, p. 16-29.
  • « Politique du non-savoir (guerre, expérience, image) », dans La pensée sans abri. Non-savoir et littérature, sous la dir. de Muriel Pic, Barbara Selmeci Cas-tioni et Pierre Van Elslande, Nantes, Éditions nouvelles Cécile Defaut, 2012, p. 87-100.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Georges Didi-Huberman, « Anthropologie du visuel », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 489-492.

Référence électronique

Georges Didi-Huberman, « Anthropologie du visuel », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 22 octobre 2017. URL : http://annuaire-ehess.revues.org/21992

Haut de page

Auteur

Georges Didi-Huberman

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • Revues.org