Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Signes, formes, représentations

Création artistique et relation esthétique : objets, cadres catégoriels et fonctions

Jean-Marie Schaeffer, Frederic Nef et Isabelle Pariente-Butterlin
p. 487

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Jean-Marie Schaeffer, directeur d’études

La création artistique. 2

1Nous avons poursuivi cette année l’étude des processus de création artistique en commençant une recherche sur le camp spécifique de la création verbale, l’hypothèse de départ étant qu’il faut dissocier l’étude de la création verbale en tant que telle de la question plus spécifique qui est celle de la création littéraire (au sens commun de cette expression), L’étude de Finnegans Wake qui nous a occupés tout au long de l’année a donc été entreprise non pas en nous interrogeant sur son statut de création littéraire, mais sur son statut de création verbale (débridée), Quel que soit son statut du point de vue littéraire, il n’y a en effet guère de doute que Finnegans Wake est une exemplification particulièrement forte, chimiquement pure même, de la créativité proprement verbale (ou langagière), Nous avons étudié certains des traits les plus caractéristiques que ce processus prend chez Joyce et qui se traduit notamment par une négociation compliquée entre son et sens, oralité et écriture, lexèmes et structures phrastiques. Cette étude a permis de montrer que la notion même de créativité verbale est loin d’être univoque : entre innovation sémantique, individualité stylistique (et notamment syntaxique), invention de lexèmes et « motivation » sémantique de la réalisation sonore et/ou scripturaire, plusieurs figures de la créativité verbale se dessinent, dont la mise en œuvre conjointe – Finnegans Wake en témoigne – aboutit à un champ de tension polyphonique (Ingarden), plutôt qu’à une intégration organique.

Jean-Marie Schaeffer, Frederic Nef, directeurs détudes
Isabelle Pariente-Butterlin, maître de conférences à l’Université Aix-Marseille-I-Provence

2Ce module, mensuel, a continué l’étude du problème de la « valeur » comme notion philosophique entamée en 2011-2012. On s’est interrogé plus particulièrement cette année sur la question des relations entre des prédicats évaluatifs et propriétés évaluatives, sur le problème des relations entre normes et valeurs et sur les sous-structurations de chacun de ces deux domaines (par exemple normes techniques vs normes non techniques) ainsi que sur la question de l’extraction des propriétés.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Marie Schaeffer, Frederic Nef et Isabelle Pariente-Butterlin, « Création artistique et relation esthétique : objets, cadres catégoriels et fonctions », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 487.

Référence électronique

Jean-Marie Schaeffer, Frederic Nef et Isabelle Pariente-Butterlin, « Création artistique et relation esthétique : objets, cadres catégoriels et fonctions », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 27 avril 2017. URL : http://annuaire-ehess.revues.org/21990

Haut de page

Auteurs

Jean-Marie Schaeffer

Articles du même auteur

Frederic Nef

Articles du même auteur

Isabelle Pariente-Butterlin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • Revues.org