Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Philosophie et épistémologie

Philosophie cognitive

Jérôme Dokic
p. 466-467

Entrées d’index

Index thématique :

Philosophie et épistémologie
Haut de page

Texte intégral

Jérôme Dokic, directeur d’études

Perception, imagination et mémoire. 2

1Contrairement à l’an dernier, où il a surtout été question de perception et d’imagination, le séminaire de cette année a porté sur le thème de la mémoire, interdisciplinaire par excellence. Le premier semestre a été consacré à la psychologie et à l’épistémologie de la mémoire individuelle. Notre point de départ a été la distinction entre mémoire factuelle ou sémantique et mémoire épisodique, introduite (de diverses manières) par Bergson, Russell et plus récemment Tulving. Une théorie métacognitive de la mémoire épisodique a été proposée, qui fait jouer un rôle central aux sentiments noétiques liés à la mémoire, notamment le sentiment de posséder un savoir « de première main ». La distinction entre mémoire épisodique et mémoire autobiographique a été explorée en relation avec les conceptions narratologiques du souvenir, notamment chez Goldie.

2Au cours du second semestre, divers phénomènes transcendant la mémoire individuelle biologique proprement dite ont été explorés : la mémoire étendue (Clark et Chalmers), la mémoire partagée, la mémoire distribuée et la mémoire collective (Halbwachs) ou « transactive » (Wegner), Nous avons commencé par poser la question de savoir dans quelle mesure la mémoire est génératrice de contenu, comme le préconisent les conceptions constructivistes. Ensuite, nous nous sommes demandés si la mémoire collective pouvait être analysée comme une forme spécifique de mémoire étendue, où les autres agents joueraient le rôle d’artefacts épistémiques. Dans les deux cas, notre approche est restée prudemment sceptique. Le véritable enjeu, qui nous a retenu lors des dernières séances du séminaire, est celui de savoir si le concept de mémoire partagée, distribuée ou collective, peut légitimement être conçu par analogie avec la mémoire individuelle, et quel est le statut ontologique et épistémologique de cette analogie.

Publications

  • « L’inquiétante étrangeté et autres sentiments existentiels négatifs », dans Les ombres de l’âme, sous la dir. de Christine Tappolet, Fabrice Teroni et Anita Kon-zelmann, Genève, Markus Haller, 2011, p. 93-109.
  • Avec Éros Corazza, « Situated minimalism vs. Free enrichment », Synthese, vol. 184, n° 2, 2012, p. 179-198.
  • « Indexicality », dans Identity, Language & Mind. An Introduction to the Philosophy of John Perry, sous la dir. d’Albert Newen et Raphael van Riel, Stanford, CSLI Publications, 2012, p. 13-31.
  • « Perceptual misrecognition : A kind of illusion ? », dans Perceptual Illusions : Essays on the Epistemology of Illusions, sous la dir. de Clotilde Calabi, Palgrave Macmillan, 2012, p. 225-243.
  • « Seeds of knowledge : Noetic feelings and metacognition », dans Foundations of Metacognition, sous la dir. de Michael J. Beran, Johannes Brandi, Josef Perner et Joëlle Proust, Oxford, Oxford University Press, 2012, p. 302-320.
  • « Mental simulation and the reification of beliefs », dans Philosophical Papers Dedicated to Kevin Mulligan, sous la dir. d’Anne Reboul, Genève, Université de Genève, 2012, consutable en ligne : http://www.philosophie.ch/​kevin/​festschrift/.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérôme Dokic, « Philosophie cognitive », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 466-467.

Référence électronique

Jérôme Dokic, « Philosophie cognitive », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 22 octobre 2017. URL : http://annuaire-ehess.revues.org/21971

Haut de page

Auteur

Jérôme Dokic

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • Revues.org