Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Sociologie

Sociologie historique des questions raciales

Pap Ndiaye et Éric Fassin
p. 460-461

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Pap Ndiaye, maître de conférences
Éric Fassin, professeur agrégé à l’ENS

La racialisation en question. Constructions nationales et circulations internationales

1Ce séminaire, qu’avaient engagé en 2007 Didier et Éric Fassin, bénéficie depuis 2009 du concours de Pap Ndiaye, et se poursuit depuis 2010 sans Didier Fassin. Au-delà de ces recompositions, s’il s’est prolongé au fil des années, c’est qu’il répond à l’émergence en France, dans les sciences sociales comme dans la société, de questionnements nouveaux ou renouvelés, qui se traduisent à la fois par des programmes de recherche intéressants et par une demande étudiante importante. Les comparaisons internationales permettent de cerner la spécificité de cette construction nationale, sans pour autant sacrifier à l’illusion de l’exceptionnalité – d’autant que, et c’est un des points sur lesquels on a mis l’accent, ces questions circulent à travers les frontières.

2Cette année, après un premier état des lieux de la littérature récente, en France, sur la racialisation, qu’ont proposé ensemble les deux animateurs, le séminaire s’est ouvert par un exposé de Pap Ndiaye sur Frantz Fanon, dont on commémore le 50e anniversaire de la mort, et qui fait l’objet d’un renouveau d’intérêt récent en France. Achille Mbembe (Université du Witwatersrand, Johannesburg) a insisté sur les liens entre race et biopolitique chez Fanon, en établissant une comparaison avec des écrits de Michel Foucault. Le séminaire s’est poursuivi par une intervention de Thomas Sugrue (Université de Pennsylvanie) sur Obama « et le fardeau de la race », occasion d’insister sur l’expérience urbaine d’Obama dans son itinéraire politique et identitaire dans les années 1980, suivi par un exposé de Stéphanie Guyon et Benoît Trépied sur les processus de racialisation dans l’outremer contemporain.

3Le séminaire s’est poursuivi selon ces deux directions : l’une historique, l’autre ancrée dans le présent. La première a d’abord été engagée par Nicole Lapierre, auteure d’une récente étude sur les relations entre Juifs et Noirs, occasion pour elle d’insister sur les proximités historiques et les causes communes, ou Nicolas Bancel, qui établit des liens entre invention de la race et la zoologie au XVIIIe siècle. L’autre, plus liée au présent, qui a fait l’objet de trois interventions : celle d’Ariana Gross (University of Southern California) qui présenta un travail comparatif sur les questions de racialisation et la mémoire de l’esclavage en France et aux États-Unis ; Éric Fassin qui analysa les liens entre racialisation et religion dans le cas de l’islam, et Steve Garner (Aston University) sur la « blanchité » en Europe aujourd’hui. La séance de conclusion a donné l’occasion de revenir sur ce programme, et de discuter avec les étudiants pour tisser des liens entre les thèmes abordés en cours d’année.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pap Ndiaye et Éric Fassin, « Sociologie historique des questions raciales », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 460-461.

Référence électronique

Pap Ndiaye et Éric Fassin, « Sociologie historique des questions raciales », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 22 juin 2017. URL : http://annuaire-ehess.revues.org/21965

Haut de page

Auteurs

Pap Ndiaye

Articles du même auteur

Éric Fassin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • Revues.org