Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Sociologie

Médias et contre-pouvoirs à l’ère numérique. Une sociologie de l’accès à la visibilité publique

Cyril Lemieux
p. 413-415

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Cyril Lemieux, directeur d’études

Présidentielle 2012 : les médias font-ils l’élection ?

1Cette année, le séminaire s’est donné pour tâche d’analyser à chaud, à l’aide des savoirs pratiques et théoriques accumulés par les sciences sociales, le traitement médiatique de la campagne pour l’élection présidentielle de 2012. Occasion de rappeler les principaux acquis, dans ce domaine, de la sociologie politique et de la sociologie du journalisme mais aussi, et surtout, de les discuter et de les remettre au travail du point de vue spécifique d’une sociologie pragmatique des rapports de domination, qui entend rendre justice tant à l’indétermination relative des rapports sociaux qu’au pluralisme des logiques d’action. C’est depuis cette perspective théorique que les trois premières séances du séminaire ont été consacrées à déconstruire la thèse selon laquelle les médias auraient des effets unilatéraux et massifs sur les comportements électoraux. Vincent Goulet (Université de Metz) est venu présenter, dans ce cadre, l’ouvrage qu’il a consacré au rapport que les membres des classes populaires entretiennent à l’information politique, rapport dont il montre qu’il est nettement plus complexe et ambivalent que ce que laissent entendre les clichés misérabilistes auxquels il est généralement renvoyé. Dans une seconde séquence du séminaire, grâce aux interventions successives de Jérémie Nollet (Sciences Po, Toulouse) et d’Alain Garrigou (Université Paris-Ouest Nanterre La-Défense), on a tenté de cerner les logiques qui, ces quarante dernières années, ont conduit les communicants et les sondeurs à occuper la place centrale dans la dynamique des élections. La troisième séquence a consisté à examiner comment, durant la même période, ont évolué les contraintes du travail journalistique : Pierre Leroux (Université catholique d’Angers) et Philippe Riutort (Université Paris-Ouest Nanterre La-Défense) ont exposé leur analyse des mutations subies par les émissions politiques à la télévision ; Nicolas Kaciaf (Université de Versailles-Saint-Quentin) a présenté son travail de thèse consacré aux changements intervenus dans le statut au sein de la profession, et les manières de travailler, des journalistes politiques de la presse écrite. Dans une quatrième séquence du séminaire, on s’est interrogé sur ce que l’élection présidentielle en cours révèle du type de démocratie dans laquelle nous évoluons. Pour ce faire, nous sommes revenus avec Bernard Manin (EHESS) sur la possibilité de caractériser, comme il le propose, les régimes politiques occidentaux actuels à travers la notion de « démocratie du public ». Puis nous avons analysé en quoi les logiques qui président aujourd’hui à la construction de l’agenda médiatique sont productrices de fortes inégalités entre groupes sociaux, avant d’examiner, grâce à Sylvain Parasie (Université de Marne-la-Vallée) et Jean-Philippe Cointet (INRA), ce qu’internet et les réseaux sociaux pourraient changer à cet état de fait. La cinquième séquence du séminaire a consisté à esquisser des comparaisons internationales. Vincent Michelot (Sciences Po Lyon) et Viviane Serfaty (Université de Marne-la-Vallée) nous ont permis de mieux comprendre le rôle joué par la communication politique et par Internet dans les campagnes présidentielles aux États-Unis ; Marie-Soleil Frère (Université libre de Bruxelles), celui que les médias, dans leur ensemble, jouent aujourd’hui dans les campagnes électorales en Afrique centrale. Avec la sixième séquence, consacrée à « l’élection 2012 en direct », il s’est agi d’analyser des événements sociologiquement significatifs qui ont scandé la campagne lors des six derniers mois, de discuter la littérature sociologique consacrée aux débats télévisés de l’entre-deux-tours et enfin, au lendemain du second tour de l’élection, d’en remettre en perspective le résultat, grâce aux analyses de Jérôme Heurtaux (Université Paris-Dauphine), Julien Fretel (Université de Picardie), Benjamin Lemoine (Centre de sociologie des organisations) et Brice Laurent (École des mines de Paris), L’ultime séquence du séminaire a porté sur des comparaisons historiques. Tandis qu’avec les historiens Yves Deloye (Sciences Po Bordeaux), Vincent Villette (EFIESS) et Samuel Flayat (Université Paris 8/Vincennes-Saint-Denis), a été discuté le rôle de la presse dans les élections au XIXe siècle, on a tenté avec les politistes Sandrine Levêque et Frédérique Matonti (Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne) de mieux saisir l’évolution de la façon dont les médias français, depuis les années 1960, rendent compte de l’action des femmes politiques et jugent de la légitimité de leurs ambitions à gouverner. Cet ensemble de séances a été complété, au cours de l’année, par trois séances exceptionnelles : la première, en décembre, a consisté en une demi-journée d’études organisée dans l’amphithéâtre François-Furet, en partenariat avec l’Institut français de presse (Université Panthéon-Assas), sur le thème « Les médias : quel rôle dans la campagne présidentielle 2012 ? » avec des interventions de Renaud Dély (Le Nouvel Observateur), Rémi Lefebvre (Université Lille 2), Nicolas Kaciaf (Université de Versailles Saint-Quentin), Jacques Gerstlé (Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne), Céline Braconnier (Université de Cergy) et Pierre Lefébure (Sciences Po, Bordeaux), La seconde a consisté en l’organisation, en janvier, d’un échange de vues et d’expérience entre journalistes et politistes avec, notamment, la participation de Lénaïg Bredoux (Mediapart), Nora Hamidi (Public Sénat), Vincent Lemerre (France-Culture), Sylvie Maligorne (AFP), Frédéric Sawicki (Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne), Matthieu Verrier (La Voix du Nord) et Céline Braconnier (Université de Cergy), La troisième, enfin, a consisté en l’organisation, en avril, d’une soirée publique, dans l’amphithéâtre François Furet, sur le thème « Les médias font-ils l’élection ? » avec la participation de Michel Abescat (Télérama), Brigitte Le Grignou (Université Paris-Dauphine), Thomas Legrand (France-Inter) et Bernard Manin (EHESS), Il est à noter que ce séminaire a été constamment articulé à un autre, que nous proposions avec Séverine Chauvel (EHESS) et Éric Lagneau (AFP) dans le cadre du master de sociologie de l’EHESS, sous l’intitulé « Les formes du jugement journalistique à l’épreuve de l’élection présidentielle », séminaire qui a consisté en une enquête collective portant sur le traitement médiatique de la campagne présidentielle, menée avec une quinzaine d’étudiants dans les rédactions de l’agence France Presse, France 3, Mediapart, 20 Minutes et France-Culture, entre février et mai 2012. Les résultats conjoints des deux séminaires donneront lieu, en 2013, à la publication d’un ouvrage.

Publications

  • « Jugements en action, actions en jugement. Ce que la sociologie des épreuves peut apporter à l’étude de la cognition », dans La sociologie cognitive, sous la dir. de Fabrice Clément et Laurence Kaufmann, Paris, Maison des sciences de l’homme, 2011, p. 249-274.
  • « What Durkheimian thought shares with pragmatism. How the two can work together for the greater relevance of sociological practice », Journal of Classical Sociology, 2012.
  • « Philosophie et sociologie. Le prix du passage », Sociologie, vol. 3, n° 2, 2012, p. 197-207.
  • « Penser autrement la place des sciences sociales dans les médias », Tracés, n° hors-série « À quoi servent les sciences humaines », 2012.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cyril Lemieux, « Médias et contre-pouvoirs à l’ère numérique. Une sociologie de l’accès à la visibilité publique », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 413-415.

Référence électronique

Cyril Lemieux, « Médias et contre-pouvoirs à l’ère numérique. Une sociologie de l’accès à la visibilité publique », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 28 juin 2017. URL : http://annuaire-ehess.revues.org/21928

Haut de page

Auteur

Cyril Lemieux

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • Revues.org