Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Anthropologie évolutionnaire

Frédéric Joulian et Agnès Jeanjean
p. 400-402

Texte intégral

Frédéric Joulian, maître de conférences
Agnès Jeanjean, maîtresse de conférences à l’Université de Nice-Sophia-Antipolis

Out of culture, la société par ses restes

1Le séminaire a abordé une série de thèmes liés à la culture matérielle, aux objets et à leurs usages et significations sociales. Lors de la séance inaugurale, nous avons défini le contour de notre champ d’interrogation qui intègre une réflexion générale sur l’humanité (en tant qu’horizon anthropologique) et une analyse des phénomènes sociologiques et politiques d’exclusion de la sphère socioculturelle.

2Si l’on accepte de considérer le phénomène culturel sous toutes ses acceptions, parfois mêmes contradictoires (un ensemble d’objets et pratiques versus the way to do things), il importe alors de saisir ce qui échappe à la culture ou ce qui est rejeté de notre sphère normative et patrimonialisante. Que cela soient des « primates non humains » dotés à présent d’objets et de traditions, des hommes préhistoriques « préculturels » ou de « natures » pensées en dehors de la sphère anthropique, divers phénomènes pris dans leurs généalogies ou dans leurs contrastes peuvent nous instruire sur les sujets impensés ou illégitimes des sciences humaines.

3Le cœur de notre réflexion a porté sur les résidus, restes, excrétâts, surplus de nos activités qui de façon inductive, à la façon des archéologues, permettent de remonter aux déterminants comportementaux, psychologiques et sociaux et, à terme, de proposer un modèle explicatif plus large des fonctionnements et dynamiques sociales.

4Cette année, nous nous sommes donc interrogés sur l’existence d’un « hors culture » considéré d’un point de vue ontologique et méthodologique et sur une sociologie des restes et des déchets comme revers du décor social. Mais l’avers n’a pas non plus été ignoré puisque nous avons également réexaminé la notion de culture matérielle et les liens envisageables avec les objets erratiques ou rejetés de nos sociétés. À titre d’exemple, avec Ingrid Sénépart, archéologue à la ville de Marseille, nous avons abordé, la question de l’habitat précaire et du bricolage inhérents à l’archéologie de terrain. Une autre étude de cas nous a été fournie par Bénédicte Florin, géographe à l’Université de Tours, qui a exposé le fonctionnement et le démantèlement de la corporation des chiffonniers du Caire. Cette situation a été mise en parallèle avec les pratiques françaises en matière d’assainissement urbain.

5Notre approche par les restes et déchets nous a permis de soulever une série de questions tout à la fois intimes et publiques que nous explorons tant d’un point de vue catégoriel que sociologique. La notion de déchet a également été portée par un séminaire sur les restes humains avec la présentation du projet européen sur les violences de masse de la Seconde Guerre mondiale et du goulag (Élisabeth Anstett, anthropologue), et par un exposé sur la muséographie des restes humains (Arnaud Esquerre, sociologue), Cette séance faisait suite à deux journées intitulées « Le cadavre en procès » organisées avec Hervé Guy, archéo-anthropologue à l’INRAP. Nous appuyant sur l’hypothèse du cadavre possiblement pris comme un déchet et sur les différentes manipulations pratiques et symboliques dont il peut faire l’objet, nous avons invité lors de cette première journée des chercheurs de disciplines éloignées à présenter et débattre de cette question dans l’optique de construire un numéro thématique sur le cadavre. Un juriste, Jean-Pierre Gasnier, est intervenu sur le statut juridique des mort-nés, un historien, Jacki Gelis, sur « les sanctuaires à Répit », un ethnologue, Cyril Laudansky, associé à Agnès Jeanjean, a abordé le travail des agents de la morgue et des fossoyeurs dans le cadre d’une ethnographie menée à Marseille et à Nice, une ethnologue et psychiatre, Marika Moisseeff a mené une analyse anthropologique du traitement du cadavre dans un film d’horreur « Aftermath » de Nacho Cerda. Lors de la seconde journée, Lola Bonnabel et Anne Richier (archéologues) ont présenté leurs réflexions sur les modes d’exposition du cadavre alors qu’une démographe, Isabelle Séguy et une archéozoologue, Isabelle Rodet-Belarbi ont exposé différents cas de « non-sépulture » et tenté de définir ces structures négatives. Trois autres propositions ont davantage porté sur les aspects cognitifs – « Cadavre, pourriture et principe vital : une perspective en cognition incarnée » (Joël Candau, ethnologue), – figuratifs « N propositions sur le cadavre, le déchet et l’enfouissement » (Roland Helié, critique de cinéma) – ou symboliques – « Transfiguration – Transformation » (Elisabeth Ola la Selve, psychanalyste).

6Les questions d’hominisation, d’anthropologie de l’animal et l’analyse des fondements naturels du phénomène culturel se sont déroulées cette année dans le cadre d’un séminaire à l’École nationale des beaux-arts de Paris, « Animal Gesture ? » (Patricia Ribault) et dans le cadre de la conférence Eugène Fleichsmann à la Société d’ethnologie, « Les animaux ont-ils des mondes matériels ? » où j’ai retracé les avancées d’une anthropologie de l’animal conçue dans ses dimensions comparatives et historiques en me fondant sur des travaux déjà anciens et des découvertes faites en 2007 et en 2011 dans le cadre de missions au Togo et au Ghana sur la biogéographie des relations entre les hommes et les primates. L’anthropologie de la nature, de l’animal et des techniques a donné lieu à différentes collaborations avec le département d’études africanistes de l’Université de Kyoto (Gen Yamakoshi, Mitsuo Ichikawa) et avec le musée d’Ethnologie d’Osaka (Shoichiro Takezawa) mais également à une réévaluation de l’œuvre d’André Leroi-Gourhan dans sa période japonaise, travaux qui ont abouti à un numéro spécial de Techniques & culture (n° 57 « Geste et matière »).

Pratiques photographiques

7Finalement, même si l’enseignement sur les pratiques photographiques a du être suspendu faute de soutiens et moyens matériels à l’EHESS-Marseille, je fus sollicité pour intervenir au département d’Études visuelles de Lille III (séminaire « Cultures visuelles ») pour dire la place de la photographie en anthropologie « Le regard d’Oppenheimer : considérations sur l’anthropologie et la photographie » à partir d’exemples empruntés à l’ethnographie ouest-africaine et au corpus photographique d’André et Arlette Leroi-Gourhan au Japon entre 1937 et 1939, et à l’Université Paris-8/ Vincennes-Saint-Denis, sur « Une anthropologie de l’image : de la production à la réception », dans le cadre d’un cycle pour une culture de l’image du rectorat l’académie de Créteil.

Publications

  • Avec Paulette Roulon-Doko, « Retour sur “La collecte des termites” », dans Techniques & cultures, vol. 2, n° 54-55, 2011, p. 386-388.
  • Avec Paulette Roulon-Doko, « Comparaison d’une activité technique chez les hommes et chez les chimpanzés : la collecte des termites », réédition corrigée dans Techniques & culture, op. cit., p. 387-413.
  • Avec Gil Bartholeyns et Nicolas Govoroff, « Introduction. Une anthologie en forme de manuel », Techniques & culture, op. cit., p. 6-17.
  • Retour sur « Le Chasseur et son fusil en Haute-Provence », Techniques & Culture, op. cit., p. 506-508.
  • « Nidicoles et nidifuges », Techniques & cultures, Habiter le temporaire, sous la dir. d’Agnès Jeanjean et Ingrid Sénépart, n° 56, 2011, p. 6-11.
  • « Du Japon et d’ailleurs », Techniques & cultures, n° 57, Geste et matière, André Leroi-Gourhan, 2012, p. 6-13.
  • « Anthropologie de l’image : de la production à la réception », 14 mars 2012, http://www.ac-creteil.fr/​enseignements-mercredisdecreteil-videosimage.html.
  • « Du Japon et d’ailleurs », 28 juin 2012, http://www.archivesaudiovisuelles.fr/​FR/​_video.asp?id=2191&ress=7233&video=143695&format=68.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Frédéric Joulian et Agnès Jeanjean, « Anthropologie évolutionnaire », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 400-402.

Référence électronique

Frédéric Joulian et Agnès Jeanjean, « Anthropologie évolutionnaire », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 21 août 2017. URL : http://annuaire-ehess.revues.org/21915

Haut de page

Auteurs

Frédéric Joulian

Articles du même auteur

Agnès Jeanjean

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • Revues.org