Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Littératures de l’ethnographie

François Pouillon, Dominique Casajus et Claude Lefébure
p. 374

Texte intégral

François Pouillon, directeur d’études
Dominique Casajus, directeur de recherche au CNRS
Claude Lefébure, chargé de recherche au CNRS (*)

1Prenant la suite d’un travail collectif animé par Alban Bensa et François Pouillon sur la dimension d’enquête dans le travail littéraire (2012), ce séminaire se veut un atelier sur les rapports actifs entre travail d’écriture et recherche ethnographique.

2Dans un premier registre, il s’est agi d’analyser quelques itinéraires de voyage en Orient qui furent une mode dans le grand XIXe siècle : le Voyage en Orient (en l’occurrence en Syrie-Liban et en Palestine) de Lamartine, par Sophie Basch (Université Paris-Sorbonne) ; celui de Nerval en Égypte, par Dominique Casajus ; celui de Flaubert en Égypte encore, par François Pouillon ; celui de Pierre Loti au Maroc, par Claude Lefébure ; celui enfin de Pierre Louÿs en Algérie, par François Lissarrague et François Pouillon. Il s’agissait chaque fois d’analyser le rapport très inégal de ces immenses créateurs à un réel exotique que l’on est susceptible de reconstituer par une documentation concurrente et de prendre la mesure de l’efficacité réelle de l’intuition littéraire.

3Il s’agissait de voir aussi comment le voyage transformait l’individu, ce dont les écrivains, soucieux de rendre compte d’une expérience intérieure, étaient les meilleurs traducteurs. Dans cette perspective, plusieurs contributions ont analysé l’imbrication entre démarche personnelle et travail littéraire : celui de Robert Irwin (Université de Londres) rapportant son immersion totale dans le monde confrérique en Algérie dans les années 1960 (Memoirs of a Dervish, 2011) ; celui de Jean-Louis Gouraud, éditeur spécialisé sur les questions hippologiques, qui revenait sur une expérience anachronique : un voyage équestre entre Paris et Moscou à la fin des années 1980 au moment même où l’empire soviétique s’effondrait (Le pérégrin émerveillé, Actes Sud, 2012), Une synthèse sur ces questions a été opportunément proposée Dominique Casajus avec un débat autour de son ouvrage sur la littérature orale, d’Homère aux poètes touaregs d’aujourd’hui (L’aède et le troubadour, CNRS éditions, 2012).

Publication

  • Avec Alban Bensa, « La leçon d’ethnographie des grands écrivains », dans Terrains d’écrivains. Littérature et ethnographie, Forcalquier, Anacharsis, 2012, p. 5-32.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Pouillon, Dominique Casajus et Claude Lefébure, « Littératures de l’ethnographie », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 374.

Référence électronique

François Pouillon, Dominique Casajus et Claude Lefébure, « Littératures de l’ethnographie », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 24 juin 2017. URL : http://annuaire-ehess.revues.org/21893

Haut de page

Auteurs

François Pouillon

Articles du même auteur

Dominique Casajus

Articles du même auteur

Claude Lefébure

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • Revues.org