Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Anthropologie des espaces économiques

Valeria Siniscalchi
p. 344-345

Texte intégral

Valeria Siniscalchi, maître de conférences

1Cette année, le séminaire a repris et poursuivi l’étude des politiques, des pratiques et des logiques de définition de nouveaux espaces économiques. La réflexion théorique a porté sur les diverses imbrications entre politique, économie et droit, en interrogeant les restructurations des espaces de production, les formes de la régulation ainsi que la redéfinition des rapports de pouvoir. Une partie des séances m’a permis de confronter mes propres recherches avec celles d’autres anthropologues travaillant sur des thématiques proches. Après avoir abordé la notion d’espace économique en tant qu’outil d’analyse, nous l’avons appliquée aux espaces de circulation des marchandises et aux espaces de marché. Les emballages ont été une porte d’entrée pour confronter mes recherches sur les économies typiques avec celles de Jean-Pierre Hassoun (IIAC, CNRS) sur les entreprises produisant des feuilles de bricks. En conjuguant empiriquement les dimensions économique et politique, le séminaire s’est orienté par la suite vers l’analyse de situations de changement économique. Les discontinuités productives au sein des entreprises italiennes en Roumanie (Michele Coletto, doctorant EHESS, CNE) ont été mises en parallèle avec les conflits entre bergers et entreprises au sein des espaces de la production fromagère en Sardaigne. Les réseaux de sous-traitance de l’entreprise Dim en Roumanie (Alina Surubaru, IRISSO, Université Paris-Dauphine) ont été confrontés aux espaces de la sous-traitance dans le sud de l’Italie. Les réflexions portant sur les déplacements des centres de production et la redéfinition des rapports de production ont été poursuivies avec l’analyse des relations entre dé-collectivisation et délocalisation en Roumanie (Cristina Papa, Université de Perugia, enseignant invité à l’EHESS) et l’étude des rapports entre une royauté sacrée malgache et une holding multinationale menée par Laurent Berger (LAS), Ces différents cas d’étude ont permis d’aborder la reconfiguration des rapports de force dans les espaces de la mondialisation. L’intervention de Jaro Stacul (MacEwan University, Canada) sur la reconstruction des espaces industriels en Pologne a été confrontée aux redéfinitions des districts industriels en Italie du Sud. La notion de district, le label et leurs applications à des cas concrets ont permis d’inclure la dimension normative dans la réflexion sur les espaces économiques. Les rapports entre formes de propriété de la terre, modes d’usages et droits ont été explorés à travers le cas de la récolte de la truffe en Valnerina (Cristina Papa) et le cas de la transmission des espaces agricoles dans la province de Benevento. L’articulation et la superposition entre des droits différents ont été également analysées. Le séminaire a été clôturé par une intervention de Franco Lai (Université de Sassari) sur la notion d’économie-monde et les espaces macro et micro-économiques. À partir de différents cas et contextes, les concepts classiques de l’anthropologie économique ont été réinterrogés. Lors de la dernière séance, les étudiants ont exposé leurs travaux sur les textes.

2Dans le cadre d’un projet financé par la direction de l’Économie régionale, de l’Innovation et de l’Enseignement supérieur, région Provence-Alpes-Côte d’Azur et coordonné par Juliette Rouchier, portant sur les circuits courts, nous avons coordonné une journée d’études (« Les circuits courts entre marchés et réseaux ») en octobre 2011. Les recherches sur les formes de mobilisation autour de l’alimentation et sur le mouvement Slow Food se sont poursuivies dans ce cadre ainsi que dans le cadre du projet international de recherche « Patrimonialización y redefiniciôn de la ruralidad. Nuevos usos del patrimonio local », financé par le ministère de l’Innovation et de la Recherche (Espagne), J’ai également présenté des communications sur des aspects de ce travail : « Le sens des limites. Le mouvement Slow Food et les enjeux politiques et économiques de la nourriture », au congrès de l’AFEA (Paris) ; « Pouvoirs et hiérarchies dans un mouvement transnational », lors des journées « Espace et objets politiques » du Centre Norbert-Elias (Avignon) ; et « Le bon, propre et juste : utopie et économie dans le mouvement Slow Food », dans le séminaire « Utopies de la nature, natures des utopies », Muséum d’histoire naturelle (Paris), En novembre 2011, j’ai effectué une mission aux États-Unis, à l’Université de l’Indiana (Bloomington) où j’ai donné une conférence au sein du département d’anthropologie (« Economic and political spaces of Food Activism : the Slow Food Mouvement »), Au congrès annuel de l’American Anthropological Association (AAA, Montréal), j’ai co-dirigé avec Mme Counihan un atelier qui a permis de réunir des chercheurs menant des recherches sur les formes de food activism (« Ethnographic approaches to Food Activism : Agency, democracy, and economy »), En décembre 2011 et en juin 2012, j’ai participé à deux rencontres de travail à l’Université de Barcelone et présenté deux communications : « Usos econômicos del patrimonio », lors de la journée d’études « Constructing cultural and natural heritage : The patrimonialisation of rural heritage », et « Singularité, répétition et conflits dans les produits de terroir » dans la journée « Usos sociales y econômicos del patrimonio gastronómico. Los productos de la tierra ».

Publication

  • « Towards an economic anthropology of Europe », dans Handbook of Economic Anthropology, sous la dir. de James Carrier, 2e édition, Cheltenham, Edward Elgar Publishing, 2012.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Valeria Siniscalchi, « Anthropologie des espaces économiques », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 344-345.

Référence électronique

Valeria Siniscalchi, « Anthropologie des espaces économiques », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 17 août 2017. URL : http://annuaire-ehess.revues.org/21872

Haut de page

Auteur

Valeria Siniscalchi

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • Revues.org