Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie historique

Techniques et savoirs ordinaires dans le monde chinois

Françoise Sabban et Gilles Guiheux
p. 308-310

Entrées d’index

Index thématique :

Anthropologie historique
Haut de page

Texte intégral

Françoise Sabban, directrice d’études
Gilles Guiheux, professeur à l’Université Paris-Diderot

Construction d’une société de consommation en Chine : pratiques, discours et représentations

1Comprendre la consommation dans la Chine contemporaine ne peut pas se faire sans référence au passé, qui sont multiples. Il s’agit d’une part de la première société chinoise de consommation du premier XXe siècle au cours de laquelle sont inventées à la fois des institutions (les grands magasins) et des pratiques (l’achat à crédit, la diffusion de nouveaux produits, notamment venus de l’étranger), Il s’agit d’autre part des années de rareté et de pénurie de la période maoïste ; on s’est là attaché à montrer que même dans une économie dirigée centrée sur la production de biens industriels, les citoyens pouvaient développer des stratégies de consommateurs, même si elles furent, bien évidemment, relativement limitées. En outre, la construction d’une société chinoise de consommation, hier comme aujourd’hui depuis la Réforme économique de la fin des années 1978, s’est faite par référence à un ailleurs, qu’il soit le Japon ou l’Occident. Le séminaire a adopté cette double perspective diachronique et attentive aux circulations et aux connexions avec le reste du monde.

2Notre attention s’est portée particulièrement sur la consommation alimentaire, avec les deux exemples du vin et du lait dans la Chine d’aujourd’hui, véritables emblèmes de la nouvelle société de consommation chinoise. Pour ce qui concerne le lait, sa diffusion est indissociable d’un discours « historique » sur les processus de construction nationale et sur l’amélioration globale de la santé physique de la population, discours élaboré dès la fin du XIXe siècle, mais dont les termes sont repris aujourd’hui. Quant au vin, il est désormais pour ses consommateurs, encore rares mais très motivés, un signe indubitable de leur « distinction ».

3Par ailleurs, à titre d’illustration, le séminaire s’est appuyé sur la lecture critique d’un « guide de la consommation familiale moderne » (Xiandai jia-ting xiaofei zhinan 现代家庭消费指南 ), publié en 1985 au Fujian, l’une des provinces côtières les plus à la pointe dans la modernisation à partir de la Réforme. Cet ouvrage rassemble des descriptions d’objets « nouveaux » ou peu connus, tels matériels audio et audiovisuels, vêtements, cosmétiques, moyens de transport, meubles, etc., accompagnés de leurs modes d’emploi et de gloses sur leur emploi. Dans bien des cas, il s’agit d’enseigner aux lecteurs l’usage normé et correct de produits associés à une certaine image construite de l’Occident. Ce document a permis de saisir à la fois des éléments de transformation du quotidien de la population, en même temps qu’un discours autorisé par la puissance publique sur les nouveaux biens disponibles.

4Le séminaire a bénéficié de la collaboration de deux spécialistes : le 9 mars 2012, Hélène Hovasse (responsable du pôle « Produits alimentaires et équipements » à Ubifrance, Chine) est intervenue sur les « modes de consommations des produits alimentaires importés », avec pour références le lait et le vin ; le 4 mai 2012, Wang Di (professeur, Texas A & M. University et professeur invité à l’EHESS) a présenté ses recherches sur le pouvoir du jeu en Chine, dans une conférence intitulée : « Power of mahjong : Individual rights, collective welfare, and city image in Post-Mao China ».

5Les responsables du séminaire ont présenté les communications suivantes dans différentes réunions scientifiques : Gilles Guiheux : « Jeux d’acteurs privés et publics dans la construction du marché de gros de Yiwu (Zhejiang) », Conférence « Clusters industriels et pôles de compétitivité », IAO, ENS Lyon, 22-23 mars 2012 ; « La philanthropie d’entreprise en Chine contemporaine », intervention dans le cadre du séminaire Asie conjointement organisé par les équipes Sedet (Université Paris-Diderot) et HSTM (Histoire, sociétés, territoires du monde, INaLCO), le 17 février 2012 ; « Yiwu : un marché chinois mondialisé », colloque « Entre le licite et l’illicite : migrations, travail, marchés », Cerisy, 15 septembre 2011.

6Françoise Sabban : « Voyage des goûts et des pratiques (Chine-Europe, XIVe-XIXe siècle) », Journée « Entre fascination, répulsion et adaptation : cuisine, alimentation et manières de table, entre Occident et Orient (VIIIe-XXe siècle) », Université catholique de Louvain, 7 octobre 2011 ; « Recherches en sciences sociales sur le monde chinois : l’expérience française », Shanghai, École normale de l’Est de la Chine, Shanghai, 15 novembre 2011 ; « Milk consumption in China : The construction of a new food habit », 12th symposium on Chinese dietary culture (Foundation on Chinese dietary culture – Taipei), Okinawa, 20 novembre 2011 ; « The milk issue in China : Past and present », Cooking, cuisine and class in the anthropology of food today, SOAS, Food studies centre symposium, Londres, du 18 au 20 mars 2012.

Publications

  • « Yong “you juli gan” de muguang pingpan Zhongguo » (« Un regard distancié pour juger de la Chine »), Shehui kexue bao 社会科学报 [Social Sciences Weekly], 15 mars 2012, di 5 ban, p. 5.
  • « La cuisine chinoise : un art au service du goût », dans Les séductions du palais. Cuisiner et manger en Chine, Paris, musée du quai Branly, Actes Sud et Rouergue, 2012, p. 39-58.
  • « Cuisiner et manger en Chine », Planète chinois. La revue de tous ceux qui étudient le chinois, juin 2012, p. 20-25.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Françoise Sabban et Gilles Guiheux, « Techniques et savoirs ordinaires dans le monde chinois », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 308-310.

Référence électronique

Françoise Sabban et Gilles Guiheux, « Techniques et savoirs ordinaires dans le monde chinois », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 30 avril 2017. URL : http://annuaire-ehess.revues.org/21843

Haut de page

Auteurs

Françoise Sabban

Articles du même auteur

Gilles Guiheux

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • Revues.org