Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie historique

Histoire des systèmes de croyance dans l’Europe du Moyen Âge et de la Renaissance

Alain Boureau
p. 302-303

Entrées d’index

Index thématique :

Anthropologie historique
Haut de page

Texte intégral

Alain Boureau, directeur d’études

L’individu et l’Église dans les attentes eschatologiques du Moyen Âge central

1Le séminaire a porté cette année sur l’histoire du vœu religieux au Moyen Âge central. Nous ne nous sommes pas limités pas aux vœux monastiques. Nous avons inclus le vœu de croisade. Nous avons d’abord considéré le cadre général et les débuts théologiques difficiles du vœu. Le vœu permet de formuler indirectement trois questions majeures des sociétés de l’Occident médiéval. 1) Quelque chose comme une classe sacerdotale peut-elle et doit-elle se constituer à part des sociétés ? 2) Doit-on accepter, combattre ou favoriser des différentiations dans l’Église ? Devra-telle constituer une union forte, une fédération ou confédération ? On reconnaît là des interrogations essentielles à la réforme grégorienne et à la réforme protestante. Le vœu de croisade, effectif à partir de la fin du XIe siècle, lance la troisième question majeure : une entreprise religieuse commune doit-elle être prioritaire par rapport aux exigences individuelles, communautaires ou nationales ?

2Le XIIIe siècle est le temps de débats violents sur le vœu, notamment autour de l’ordre franciscain. Par ailleurs la pensée scolastique a offert la première théorie élaborée du vœu. Il a aussi fourni la première réflexion juridique systématique sur le vœu, étendue à des usages sociaux : nous avons consacré plusieurs séances au lien entre vœu et dette publique à partir d’une analyse minutieuse du titre des Décrétales (1234) sur le vœu.

3Des formes autres ont aussi été examinées. En effet, l’être qui émet un vœu est un individu qui affirme la puissance propre et singulière de sa parole et/ou de son désir, adressés à Dieu. Mais en même temps, cet énoncé se place le plus souvent dans un cadre institutionnel, voire dans une cérémonie. Quel contrôle, quelles sanctions entravent ou facilitent l’existence de l’individu ? Le vœu, si souvent analysé selon sa transgression effective ou possible, pointe vers l’aporie de l’irréversibilité : toute parole Imprudente, rapide ou affective est-elle irréversible ? Quels moyens permettent d’affranchir l’homme de la servitude volontaire de sa parole ? Il y va du sérieux de la parole, de la dignité de la volonté et de la constance de l’identité personnelle.

4Régulièrement, des séquences consacrées à l’exégèse médiévale ont été insérées à ce programme. Le séminaire, et notamment avec Saverio Ansaldi (Montpellier), a préparé et réalisé une rencontre avec Giorgio Agamben (Venise) à propos de son livre Opus Dei.

Publications

  • Édition critique, introduction et traduction du tome I des Questions disputées (Questions 1-8 : Le Premier Principe. L’Individuation) de Richard de Mediavilla, Paris, Les Belles Lettres, coll. « Bibliothèque scolastique », 2012, 370 p.
  • Édition critique, introduction et traduction du tome II des Questions disputées (Questions 9-13 : La condition générale de l’ange. Les puissances et l’intellection), de Richard de Mediavilla, Paris, Les Belles Lettres, coll. « Bibliothèque scolastique », 2012, 315 p.
  • « Le vœu, la dette et le contrôle pontifical des échanges au début du XIIIe siècle », Annales, HSC, n° 2, 2012, p. 417-449.
  • « Une dette sans fin. Le vœu, source romaine de conduites chrétiennes dans l’Antiquité tardive », Pallas, n° 88, 2012 (hommage à Aline Rouselle), p. 197-204.
  • « Embarqués » (Glossaire), Penser/Rêver, n° 21 (« Le genre totalitaire »), printemps 2012, p. 195-202.
  • « Un scribe philologue. La détection erronée de fautes par homéotéleutes dans le ms. 82 d’Assise », Scriptorium, 65, 2011, p. 348-351.
  • « Richard de Mediavilla fut-il aussi un exégète ? Première partie : enquête sur les annotations du commentaire de l’Apocalypse dans le ms. Assise 82 », Freiburger Zeitschrift für Philosophie und Theologie (Revue philosophique et théologique de Fribourg), vol. 58, n° 1, 2011, p. 227-270.
  • « Richard de Mediavilla fut-il aussi un exégète ? Seconde partie : Les enjeux de l’exégèse de Mediavilla », Freiburger Zeitschrift für philosophie und theologie (Revue philosophique et théologique de Fribourg), vol. 58, n° 2, 2011, p. 404-446.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Boureau, « Histoire des systèmes de croyance dans l’Europe du Moyen Âge et de la Renaissance », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 302-303.

Référence électronique

Alain Boureau, « Histoire des systèmes de croyance dans l’Europe du Moyen Âge et de la Renaissance », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 23 juin 2017. URL : http://annuaire-ehess.revues.org/21837

Haut de page

Auteur

Alain Boureau

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • Revues.org