Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe
Études juives

Histoire socioculturelle du judaïsme médiéval et moderne

Maurice Kriegel
p. 277-278

Texte intégral

Maurice Kriegel, directeur d’études

Conscience historique et écriture de l’histoire dans le monde juif, IXe/Xe siècles-XVIe siècle

1Le séminaire a été consacré pour l’essentiel, comme l’année précédente, à l’étude du Shevet Yehuda, l’ouvrage central de l’historiographie hébraïque lors de sa brève efflorescence au XVIe siècle. Le texte tel que nous le connaissons comprend sans aucun doute plusieurs couches rédactionnelles, dont les auteurs ont eux-mêmes utilisé des sources diverses. On a cherché à saisir d’une part dans quelles circonstances ces sources ont été rédigées en leur premier état, et d’autre part à travers quelle succession d’interventions, que celles-ci relèvent de la simple mise en forme ou d’une réécriture dans le cadre d’un dessein d’ensemble, a été établie la version finale dont nous disposons.

2Un premier cycle de séances a ainsi examiné un petit nombre de morceaux du Shevet Yehuda portant sur les persécutions du temps de la Peste noire (1348) : on les a rapprochés d’autres textes hébraïques sur le même épisode – qui datent d’époques très différentes, mais font toujours écho, comme l’ont remarquablement montré des études récentes (Lucia Raspe), à des récits ayant circulé aussitôt – pour tenter de faire le départ, dans ces passages, entre des parts de texte reprenant une source écrite ou orale ancienne, et les formulations où l’on reconnaîtrait les façons de voir caractéristiques de l’un des rédacteurs tardifs – ou de plusieurs d’entre eux.

3Le grand historien Heinrich Graetz avait déjà établi que le Shevet Yehuda a fait usage d’une chronique, aujourd’hui perdue, de Profiat Duran, auteur vivant dans la Catalogne de la fin du XIVe siècle et du début du XVe. On s’est demandé quel type de réflexion sur l’histoire Profiat Duran a pu mettre en œuvre dans la rédaction de sa chronique. Un second cycle de séances a dès lors porté sur deux thèmes connexes : il fallait d’un côté s’attacher à cerner les formes de sensibilité, face à la philosophie, aux savoirs dits, dans la tradition, « extérieurs » (c’est-à-dire qui ne procèdent pas de la méditation des textes révélés), et en particulier à l’enquête historique, qui trouvent expression dans plusieurs de ses œuvres : la préface à son traité principal (portant sur la grammaire hébraïque), une épître de consolation, ou encore ses écrits de controverse avec le christianisme (abondamment étudiés ces dernières années), De l’autre côté, le séminaire a cherché à tirer quelques leçons générales de la comparaison entre les quelques passages conservés de la chronique de Profiat Duran, qui portent sur les expulsions des Juifs en Occident autour de 1300 (Angleterre, 1290 ; France, 1306) et les versions de ces événements présentées dans le Shevet Yehuda.

Publications

  • « The reckonings of Nahmanides and Arnold of Villanova : on the early contacts between Christian millenarianism and Jewish messianism », Jewish History, vol. 26, nos 1-2, 2012, p. 17-40.
  • « De l’Alliance royale à la religion de l’État. Yerushalmi entre Baron, Baer et Arendt », dans L’histoire et la mémoire de l’histoire. Hommage à Yosef Hayim Yerushalmi, sous la dir. de Sylvie Anne Goldberg, Paris, Albin Michel, 2012, p. 29-43.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maurice Kriegel, « Histoire socioculturelle du judaïsme médiéval et moderne », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 277-278.

Référence électronique

Maurice Kriegel, « Histoire socioculturelle du judaïsme médiéval et moderne », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 25 avril 2017. URL : http://annuaire-ehess.revues.org/21814

Haut de page

Auteur

Maurice Kriegel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • Revues.org