Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe
Monde méditerranéen

Échanges, interactions culturelles en Méditerranée antique

Cecilia D’Ercole
p. 271-272

Texte intégral

Cecilia D’Ercole, directrice d’études

L’essaimage colonial grec en Méditerranée antique : espaces, réseaux économiques, interactions culturelles

1Entamée au second semestre 2010-2011, l’enquête sur les dynamiques de la colonisation grecque dans la Méditerranée archaïque et classique s’est poursuivie lors de mon séminaire principal en 2011-2012. Il m’a paru en effet opportun de développer en profondeur un si vaste sujet, qui touche à l’histoire à la fois culturelle, politique et économique et implique l’étude de multiples sources et documents, allant de l’analyse textuelle à la documentation matérielle et iconographique. Ce cycle de séminaires a ainsi permis d’aboutir à la rédaction d’un article et d’un ouvrage de synthèse, dont la parution est prévue pour 2012 (voir la bibliographie ci-dessous).

2Si les séances de l’année précédente ont posé les jalons théoriques du terrain de l’enquête (définitions et lexique de la colonisation, courants historiographiques majeurs), le programme 2011-2012 a privilégié l’approfondissement de quelques aspects particuliers. Au cours du premier semestre, j’ai abordé le thème de la colonisation selon une approche régionale, visant à souligner la variété des situations de départ de l’aventure coloniale grecque et l’impact d’une telle diversité sur les caractéristiques et sur le développement des fondations grecques en Méditerranée. L’approche retenue a permis de saisir la variété des cas spécifiques ainsi que les relations complexes, non pas de dépendance mais plutôt d’interaction réciproque, qui s’instaurent entre les lieux d’origine et les cités fondées par les Grecs sur le pourtour méditerranéen. Ainsi, la colonisation eubéenne qui s’installe la première en Occident, dans le golfe de Naples, s’intègre dans un plus large réseau de déplacements méditerranéens : au VIIIe siècle av. J.-C., la communauté de Pithécusses (Ischia) garde le caractère cosmopolite et marchand caractéristique de ces premières expériences de la navigation sur la longue distance (makrai nautiliai), En revanche, les groupes achéens qui occupent le golfe ionien semblent accorder une plus importante place au facteur religieux, qui est à la fois élément de cohésion interne et outil d’affichage politique et identitaire (ex. : sanctuaire d’Athéna à Francavilla près de Sybaris), Or, des dynamiques semblables sont à l’œuvre aussi en Achaïe, dans les terres d’origine des colons, comme en témoignent les découvertes récentes dans le nord du Péloponnèse (ex. : sanctuaire de Poséidon à Hélike), Une approche différente ressort également des choix d’expansion corinthienne, entreprise politique dès son départ, voulue d’abord par les Bacchiades, puis par les Cipsélides. Cette emprise corinthienne conduit à la création de deux univers politiques aussi importants que Corcyre et Syracuse. Cette dernière, au centre d’un système de pouvoir territorial et politique florissant depuis la fondation jusqu’à la conquête romaine en 212 av. J.-C., offre l’un des meilleurs exemples des possibilités d’expansion hégémonique de la cité-État ancienne.

3À toutes ces époques, la confrontation culturelle est l’une des conséquences constantes des situations d’occupation coloniale : ce volet de l’enquête a été notamment abordé au courant du second semestre 2012. Deux thèmes, largement débattus dans l’historiographie récente, se sont imposés : le rôle – légendaire ou historique – des femmes dans les dynamiques de la colonisation et les stratégies des contacts avec les populations locales. À partir du mois de février, le séminaire a bénéficié de l’apport enrichissant d’intervenants extérieurs. J’évoquerai notamment les séances consacrées au projet urbain de Mégara Hyblaea en Sicile (Michel Gras), aux aspects culturels de la colonisation grecque dans la mer Noire (Iulian Birzescu, Madalina Dana), la comparaison avec l’organisation du paysage agraire romain (Elisabetta Todisco), l’analyse des créations iconographiques en marge de l’espace hellénisé (Andrea C. Montanaro), La présence d’Irad Malkin (Université de Tel Aviv), directeur d’études invité en février-mars 2012, a été très stimulante par ses interventions sur les perceptions identitaires dans la Sicile grecque et pour l’animation des débats. À l’invitation de Philippe Descola, j’ai eu l’occasion de tenir au Collège de France une séance consacrée aux formes et perceptions du paysage dans la Méditerranée grecque (29 mars 2012), J’évoquerai pour conclure la journée du 10 mai 2012, consacrée aux différents modèles d’interprétation des constructions culturelles, où j’ai eu l’occasion de réunir plusieurs personnalités scientifiques : nos collègues Serge Gruzinski et Michael Werner, ainsi qu’Irad Malkin, toujours dans le cadre de son invitation à l’École. Cet atelier était conçu comme une occasion d’échange et de débat, à la fois centré sur les outils épistémologiques et sur les objets d’enquête propre à chaque modèle. La confrontation ouverte des différentes approches, associée à une participation très active et intéressée de l’auditoire, a été une expérience extrêmement positive, qui pourrait être reproduite sur d’autres thèmes dans le futur.

Publications

  • Histoires méditerranéennes. Aspects de la colonisation grecque en Occident et dans la mer Noire, VIIIe-IVe siècle av. J.-C., Paris, Éditions Errance, 2012.
  • « Les Grecs en Italie méridionale », dans Les diasporas grecques. Du détroit de Gibraltar à l’Indus (VIIIe s. av. J.-C. à la fin du IIIe s. av. J.-C.), sous la dir. de Sophie Bouffier, Paris, Sedes, 2012, p. 21-52.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cecilia D’Ercole, « Échanges, interactions culturelles en Méditerranée antique », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 271-272.

Référence électronique

Cecilia D’Ercole, « Échanges, interactions culturelles en Méditerranée antique », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 30 avril 2017. URL : http://annuaire-ehess.revues.org/21809

Haut de page

Auteur

Cecilia D’Ercole

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • Revues.org