Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe
Monde méditerranéen

Histoire comparée des pratiques et des traditions de savoir

Christian Jacob
p. 267-268

Texte intégral

Christian Jacob, directeur d’études

La construction sociale des savoirs : approches comparatives

1Nous avons poursuivi notre exploration des modes de constitution et de transmission des savoirs dans deux grandes directions.

2La première nous a conduits à étudier la relation maître/disciples à partir de deux textes autobiographiques, celui de Swami Rama, Living with the Himalayan Masters (Himalayan Institute Press, 2007), celui de Taïkan Jyoji, Itinéraire d’un maître zen venu de l’Occident (Paris, Calmann-Lévy, 1996), Tout en prenant en compte la dimension protreptique de ces deux textes, nous les avons lus comme des descriptions ethnographiques de deux milieux de transmission spirituelle particuliers, celui des yogis indiens et celui du zen rinzai au Japon. Ces deux textes mettent en scène des quêtes spirituelles et existentielles, jalonnées d’épreuves initiatiques et guidées par un ou des maîtres qui conduisent progressivement leurs disciples sur la voie d’un cheminement intérieur, depuis les savoirs intellectuels et partagés jusqu’au savoir et au travail sur soi. Ces deux traditions reposent sur des exercices spirituels et physiques, sur une pratique de l’ascétisme, et sur des interactions avec les maîtres qui prennent des formes très codifiées dans le monastère zen, plus informelles et diversifiées dans les régions himalayennes. Nous nous sommes attachés en particulier au modèle du maître silencieux et aux significations multiples de ce silence. Dans certains cas, l’interaction avec le maître silencieux est le lieu et le moment privilégiés de la progression spirituelle.

3La seconde perspective suivie dans le séminaire concernait le moment de fondation de certaines grandes traditions philosophiques et spirituelles. Nous nous sommes attachés en particulier au bouddhisme, au confucianisme et à l’islam, en observant les modalités du passage d’un enseignement localisé et restreint à un groupe de disciples directs vers une tradition pouvant s’étendre dans le temps et dans l’espace, à travers la tradition orale, puis l’usage de textes écrits. Qu’il s’agisse des sutras bouddhistes, des Entretiens de Confucius, des surates du Coran, la constitution de la tradition s’appuie sur la mémoire des témoins, mais aussi sur un travail de fixation et de réorganisation par l’écriture. Les moments de constitution de ces textes et corpus canoniques témoignent des phases de négociation entre les auditeurs directs comme des étapes d’une politique de la tradition, imposant progressivement la forme, le sens et la clôture des textes. Ces différents processus culturels nous ont conduits à réfléchir sur la logistique des traditions spirituelles et intellectuelles, c’est-à-dire sur les mises en forme et matérialisation permettant des circulations plus ou moins étendues dans l’espace et dans le temps, entre les langues et entre les cultures, en permettant ou non la traduction et la diffusion large des textes. De ce point de vue, les multiples traductions du canon bouddhiste contrastent avec la fixation du Coran dans la langue de la révélation reçue par le Prophète.

4Le séminaire nous a ainsi permis de réfléchir sur deux modèles de transmission des savoirs : transmission interpersonnelle, où les savoirs passent du maître au disciple ; transmission par la médiation des textes écrits, où la matérialisation graphique permet des formes de circulation élargie. Plus qu’une polarité, ces deux modèles délimitent un arc de possibles, où s’expérimentent différentes formes d’enseignement et de tradition.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christian Jacob, « Histoire comparée des pratiques et des traditions de savoir », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 267-268.

Référence électronique

Christian Jacob, « Histoire comparée des pratiques et des traditions de savoir », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 22 octobre 2017. URL : http://annuaire-ehess.revues.org/21806

Haut de page

Auteur

Christian Jacob

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • Revues.org