Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

Histoire sociale des modèles culturels

Jacques Revel et Sabina Loriga
p. 212-213

Texte intégral

Jacques Revel, Sabina Loriga, directeurs d’études

Le Linguistic Turn en perspective

1Cette année, nous avons ouvert un nouveau chantier de recherche, consacré à l’étude du Linguistic Turn. Dans une première phase, la lecture de trois textes fondamentaux de Frederic Jameson (Postmodernism, or The Cultural Logic of Late Capitalism, 1984), Jean-François Lyotard (La condition postmoderne, 1979) et Frank R. Ankersmit (« Historiography and postmodernism », 1989) a permis de contextualiser cette expérience historiographique dans un contexte complexe, de crise des paradigmes totalisants (tels que le marxisme et le structuralisme) et de l’ouverture de nouvelles approches (gender studies et post-colonial ou subaltern studies), Sur le plan social et politique, les années d’affirmation et de diffusion du Linguistic Turn sont aussi marquées par l’effacement de la frontière entre la grande culture et la culture de masse ou la culture dite commerciale, et par le succès du reaganism/thatcherism, qui, surtout dans les pays anglo-saxons, a conduit les historiens à s’interroger sur les écarts entre la position sociale et l’attitude culturelle des couches populaires. Dans cette perspective, le Linguistic Turn a été entendu non comme une approche historiographique ou une rupture épistémique, mais avant tout comme un symptôme culturel, résultat d’une transformation historique plus profonde.

2Ensuite, nous avons commencé à nous interroger sur les influences philosophiques du Linguistic Turn. Deux séances ont ainsi été consacrées à la réflexion de Richard Rorty. Nous avons abordé avant tout sa proposition conversationnaliste de la vérité, en tant que produit du consensus (agreement), et non pas de la spécularité (fondé sur la métaphore du miroir), Dans deux autres séances, nous avons également étudié l’impact de la pensée de Jacques Derrida, en particulier à travers l’examen de ses controverses avec Claude Lévi-Strauss, dans De la grammatologie (1967), et avec Michèle Foucault, dans « Cogito et Histoire de la folie » (1963, dans L’écriture et la différence), Ces lectures nous ont permis d’interroger à nouveau la célèbre déclaration « il n’y a pas de hors-texte », qui a souvent été déformée et caricaturée à des fins polémiques.

3Un troisième ensemble de séances a abordé la pensée, en évolution constante, de Hayden White. En particulier, nous avons examiné deux thèmes. Le premier touche la question de la vérité historique : White semble osciller entre une position « radicale », de négation de toute fonction référentielle de l’histoire, et une autre plus « modérée », qui souligne le poids du choix de figures de style (ou tropes : métaphores, métonymies, etc.) pour le contenu de l’histoire (voir Tropics of Discourse, 1978), Par ailleurs, dans The Content of the Form (1987), le questionnement sur les tropes est remplacé par celui sur « les politiques d’interprétation » et sur la fonction politique du langage : l’historiographie devient de plus en plus dépendante du contexte de production du présent.

4Quelques séances du séminaire ont enfin été consacrées aux réflexions plus strictement historiographiques. L’éditorial « Language and history » de History Workshop Journal (1980), soulignant la complexité du rapport entre existence sociale (social being) et conscience sociale, a permis de commencer à réfléchir sur la crise de l’histoire sociale, alors que l’examen des recherches de Keith Baker (Au tribunal de l’opinion, 1993) et Robert Rosenston (Mirror in the Shrine. American Encounters with Meiji Japan, 1988) a montré deux manières différentes de penser le social comme discursif.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacques Revel et Sabina Loriga, « Histoire sociale des modèles culturels », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 212-213.

Référence électronique

Jacques Revel et Sabina Loriga, « Histoire sociale des modèles culturels », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 20 août 2017. URL : http://annuaire-ehess.revues.org/21761

Haut de page

Auteurs

Jacques Revel

Articles du même auteur

Sabina Loriga

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • Revues.org