Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire des sciences

Histoire de la psychologie et de la psychopathologie

Jacqueline Carroy
p. 143-144

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Jacqueline Carroy, directrice d’études

La psychanalyse dans l’histoire des sciences du psychisme

1Que ce soit sur le mode de la célébration ou de l’accusation, l’historiographie de la psychanalyse a parfois isolé la figure, les conceptions et les pratiques de Freud de celles de ses contemporains. Dans le prolongement des précédents séminaires sur l’hypnotisme, les psychothérapies, les rêves et les récits de cas, à partir de quelques dossiers touchant à ces thèmes, on s’est proposé de situer la naissance de la psychanalyse dans le contexte de son temps. Il s’est ainsi agi de lire certains textes freudiens à la lumière des sciences et des savoirs portant sur le psychisme, afin de comprendre plus précisément en quoi Freud a pu et peut apparaître comme un héritier et comme un novateur.

2Plusieurs séances ont été spécialement consacrées à la réception française et francophone de L’interprétation du rêve au début du XXe siècle. On s’est intéressé aux représentations et récits oniriques pendant la Grande Guerre. Certains poilus ont ainsi raconté leurs rêves et rêveries comme des désirs réalisés, alors qu’à la même époque, paradoxalement, Freud révisait sa conception canonique de 1899-1900 au vu des troubles traumatiques présentés par certains soldats.

3Le séminaire a accueilli des conférences et des discussions. Le 3 novembre 2011, Laure Murat (UCLA) a fait un exposé intitulé « Lire le délire : les archives de la déraison au XIXe siècle ». Le 12 avril 2012, Enrique Lafuente (UNED Madrid, invité à l’EHESS) a parlé de « Gonzalo R. Lafora et l’art : une perspective psychopathologique ». Le 2 février 2012, Wolf Feue-rhahn (CNRS, Centre Alexandre Koyré) et Rafael Mandressi (CNRS, Centre Alexandre Koyré) se sont interrogés sur « Les neurosciences sociales : historicité d’un programme », et ont animé un débat sur ce thème, à partir du numéro 25 de la Revue d’histoire des sciences humaines, qu’ils ont dirigé, Les sciences de l’homme à l’âge du neurone.

Publications

  • Nuits savantes. Une histoire des rêves (1800-1945), Paris, Éditions de l’EHESS, collection « En temps & lieux », 2012.
  • « “Le fantôme de cet être chéri se mêla à mes rêves” : les revenants intérieurs d’Alfred Maury et de Sigmund Freud », dans Les âmes errantes. Fantômes et revenants dans la France du XIXe siècle, sous la dir. de Stéphanie Sauget, Paris, Creaphis éditions, 2012, p. 117-130.
  • Avec Régine Plas, « La volonté et l’involontaire : l’exemple de l’automatisme », dans Paradigmes de l’âme. Littérature et aliénisme au XIXe siècle, sous la dir. de Jean-Louis Cabanès, Didier Philippot et Paolo Tortonese, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2012, p. 23-37.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacqueline Carroy, « Histoire de la psychologie et de la psychopathologie », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 143-144.

Référence électronique

Jacqueline Carroy, « Histoire de la psychologie et de la psychopathologie », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 21 août 2017. URL : http://annuaire-ehess.revues.org/21695

Haut de page

Auteur

Jacqueline Carroy

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • Revues.org