Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire sociale et démographie

Liens, réseaux, configurations. Histoire sociale des pouvoirs politiques

Robert Descimon, Maurizio Gribaudi, Isabelle Backouche et Mathieu Marraud
p. 125-126

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Robert Descimon, Maurizio Gribaudi, directeurs d’études
Isabelle Backouche, maîtresse de conférences
Mathieu Marraud, ingénieur d’études

Formes sociales et évolution urbaine : lectures de l’espace parisien entre Moyen Âge et période contemporaine

1Le séminaire s’est tenu durant le premier semestre du 4 novembre 2011 au 24 février 2012. Nous sommes partis d’une proposition apparemment simple : l’espace urbain n’est pas homogène, il ne s’étudie pas seulement à partir des méthodes de la géographie, il est un ensemble indissolublement spatial et social. Les pratiques des habitants dépassent toujours les cadres normatifs légués par l’histoire au travers de conflits entre des groupes, des intérêts, des projets et des langages différents.

2Cette idée a été illustrée autour d’interventions de Robert Descimon sur l’espace civique municipal aux XVIe et XVIIe siècles, de Mathieu Marraud sur la géographie de la notabilité marchande au XVIIIe siècle, d’Isabelle Backouche sur l’organisation de l’espace à partir de la Seine au XIXe siècle, de Maurizio Gribaudi sur les mues qu’a connues le territoire parisien entre XVIIIe et XIXe siècle, d’André Guillerme et de son livre sur La naissance de l’industrie de 1750 à 1850, de Manuel Charpy sur l’utilisation commerciale de l’espace public, de Pavel Ouvarov sur les projets de réforme de l’utopiste Raoul Spifame au XVIe siècle. Une attention particulière a été portée à la question des limites et du bâti avec des communications d’Alessandro Lavopa sur le lotissement de l’hôtel des Ursins dans l’île de la Cité au cours des années 1630, et avec des séances analysant les délimitations des censives, autour du livre de Valentine Weill (Champion, 2009), des paroisses grâce à l’ouvrage de l’abbé Adrien Friedmann (Plon, 1959), de Robert Descimon et Jean Nagle (Annales, E. S. C., 1979), Isabelle Backouche et Maurizio Gribaudi ont aussi interrogé de façon critique le mythe de la modernité parisienne, si en vogue à l’heure actuelle.

3Une large place a été faite aux interventions et aux travaux des participants au séminaire, essentiellement des étudiants.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Robert Descimon, Maurizio Gribaudi, Isabelle Backouche et Mathieu Marraud, « Liens, réseaux, configurations. Histoire sociale des pouvoirs politiques », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 125-126.

Référence électronique

Robert Descimon, Maurizio Gribaudi, Isabelle Backouche et Mathieu Marraud, « Liens, réseaux, configurations. Histoire sociale des pouvoirs politiques », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 30 mai 2017. URL : http://annuaire-ehess.revues.org/21678

Haut de page

Auteurs

Robert Descimon

Articles du même auteur

Maurizio Gribaudi

Articles du même auteur

Isabelle Backouche

Articles du même auteur

Mathieu Marraud

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • Revues.org